dima
  • Corps et matières

    Ocre des pierres, sable des chevelures,pigments des corps soulignés, cendre des ciels. O Miroir des déesses, nos âmes s'envolent, cherchent à travers l'oubli, le passage, inondées par la lumière. Clandestine La tonalité des densités carbones séduit le spectateur. Le climat de l'œuvre respecte la nature lisse et piquée par la douce réalité. Le vivant, en binôme, véhicule un ordre esthétique, une onde bénéfique. L'équilibre devient façon, modèle. L'image, témoin du temps qui passe, assouvie par la destinée fragile, se relève à l'essai plus qu'au défi. Elle arbore un présent défini. Chaque femme est un pétale de l'histoire collective. Façonnée, elle entre en caractère, pour mieux appréhender l'infini. En ce mouvement elle conquiert l'espace. Le surmoi conteste jusqu'à l'équivoque; manifeste en calligraphie son dessein. Le champ esthétique Le style reste sobre, vacant à l'objection des matières. On observe une puissance et le pouvoir de l'évocation. Une œuvre picturale infinie. Un désordre partiel volontaire, calibré. Des palissades ou passages. Une volonté des noirs à réfléchir la lumière. Le grain se mêle à la couleur cendre. Les ombres créent des transparences: des blancs au motif de l'ombre inversée. Une transposition des formes aplanies de l'imaginaire. Aurélie Lafourcade nous évoque le peintre Pierre Soulages ou encore Antoni Tàpies par son approche esthétique du zen. Le climat reste épuré, silencieux, absorbé par la lumière de l'intensité. Du noir profond de Soulages à l'humilité des matières brutes de Tapies, l'art pour l'essentiel. Le mur La sensation L'hémisphère Le front Les anges. Valérie Mégardon Technique mixte : tirage unique digigraphique fine art collé sur medium et monté sur châssis bois. Dessin à l'encre de chine, peinture acrylique et ajout d'enduits divers. Utiliser le formulaire "contact" pour toute demande d'infos (tarifs, encadrement, expédition ...)